Mobility - Accueil / Nous rejoindre / Enjoy my job / Jean-Marc Grossetête

Jean-Marc Grossetête

Jean-Marc Grossetête

De l’Arabie Saoudite à la Slovaquie en passant par la Guyane, ce sexagénaire a roulé sa bosse. Il intervient aujourd’hui chez Omexom pour la construction de centrales photovoltaïques au Sénégal.

Quel est votre parcours universitaire et professionnel ?

Diplômé de l’école d’ingénieurs ECAM à Lyon, j’ai commencé à travailler chez l’Entreprise Industrielle (actuellement INEO). J’ai travaillé sur un projet à l’export en Arabie Saoudite. J’ai ensuite créé une agence en Guyane, puis à La Réunion. J’étais basé à Lyon et j’effectuais des déplacements réguliers.

Après 21 ans à l’Entreprise Industrielle, je suis entré chez Cegelec à Lyon en 2002, en tant que responsable de la Business Unit Industrie travaux. J’ai ensuite travaillé sur des offres pour un tunnel en Slovaquie puis pour un projet Nucléaire au Tricastin.

Après avoir assuré la direction technique du package Equipements des 3 tunnels de l’A89 jusqu’à son ouverture en 2012, j’ai travaillé comme chef de projet pour la rénovation de sous-stations d’Energie ferroviaire puis sur le chantier de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique (Tours-Bordeaux).

 

Aujourd’hui, vous êtes mis à disposition par Mobility auprès d’Omexom Solar, entreprise du pôle VINCI Energies Power & Mobility. Expliquez-nous.

Omexom Solar, entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables, avait besoin de ressources pour un projet de centrales photovoltaïques au Sénégal : rénovation de 7 centrales de 25 ans et développement d'une nouvelle (montant : env. 30 millions d’euros).

Grâce à une collaboration étroite entre les différentes entités de VINCI Energies, j’ai pu mettre mon expérience au service d’Omexom.

Je travaille la semaine à Montpellier et je rentre chez moi le week-end, à Lyon (l'an dernier j’ai effectué 75 000 km de TGV !). Pour l’instant, j’effectue des déplacements ponctuels sur place qui vont s’intensifier avec le suivi de chantier.

 

 

 

 

Quel est votre quotidien de chef de projet ?

Nous sommes deux chefs de projet à encadrer une équipe d’une douzaine de personnes. Cette équipe va s’étoffer pour atteindre un effectif de 35 personnes sur le chantier.

Je suis le travail du bureau d’études, les demandes du client, les achats et approvisionnements avec la logistique liée à l’export, les relations avec les sous-traitants.

Qu’est ce qu’il vous plaît dans votre métier ?

Ma carrière se compose de cycles de 5 ans où je découvre à chaque fois de nouveaux univers. Une grande capacité d’adaptation et une curiosité sans cesse renouvelée sont sans doute mes atouts. Aujourd’hui, je découvre l’énergie solaire. Je me sens à l’aise sur les grands projets qui offrent une visibilité à long terme. Ce chantier est donc une belle opportunité pour moi.

Au quotidien, j’apprécie la diversité des tâches et la richesse des échanges. J’ai bénéficié d’une bonne intégration au sein des équipes d’Omexom Solar. Et découvrir le Sénégal est une expérience très enrichissante.

Que faites-vous quand vous ne travaillez pas ? Vous êtes multiple Finisher du Triathlon Ironman d’Embrun, non ?

Je suis impliqué dans la vie associative depuis 1985. Je préside la ligue régionale de triathlon avec 8000 licenciés. Et effectivement, je pratique moi-même !!!