Georges Poiron

Georges Poiron

En poste depuis 40 ans chez Mobility, cet électricien connaît les tunnels du métro lyonnais comme sa poche. Entré comme apprenti, il est désormais chef de chantier et apprécie particulièrement son rôle de coordinateur sur des chantiers d’ampleur.

Depuis quand travaillez-vous chez Mobility ?

Je suis entré en 1974 comme apprenti. J’ai débuté ma carrière sur les chantiers des lignes A et B du métro de Lyon qui ont été mises en service en 1978 : éclairage des tunnels, systèmes de détection incendie, ventilation.

Quel est votre parcours ?

Après mon service militaire, j’ai intégré les équipes d’automatisation des postes EDF vers Valence et Grenoble. Puis j’ai travaillé sur l’automatisation de barrages en Isère. En 1986, j’étais chef d’équipe sur le chantier de la ligne D du métro lyonnais et sur la réfection du système d’éclairage des lignes A et B : ce que j’avais mis en place quelques années auparavant en tant qu’apprenti, je le démontais car c’était vétuste ! Ensuite, j’ai travaillé sur les différentes lignes de tramway lyonnais, la ligne Rhône Express, les tramways de Clermont-Ferrand et d’Orléans. Je suis actuellement sur le chantier du tunnel de Saverne sur la LGV Est.

Qu’est ce qui vous plaît dans votre métier ?

La vie de chantier ! Et je suis fier d’avoir évolué : chef d’équipe puis chef de chantier. J’aime beaucoup travailler sur de gros chantiers : organiser les commandes, gérer des sous-traitants, travailler avec plusieurs corps de métier, c’est très motivant. En 40 ans de boite, j’ai beaucoup de bons souvenirs, notamment sur les chantiers des tramways. Je me souviens également de l’automatisation des centrales hydrauliques : les descentes en nacelle le long des barrages !

Et quand vous ne travaillez pas, que faites-vous ?

Je suis un passionné d’informatique et je me suis formé en autodidacte. Et, comme je suis souvent en déplacement la semaine, je profite de ma famille le week-end, je me balade à vélo et je fais de la photo.