Caroline Haccoun

Caroline Haccoun

Caroline Haccoun a rejoint le service juridique du pôle Power & Mobility de VINCI Energies en septembre 2015. Elle nous décrit son métier, à la fois polyvalent, créatif et rigoureux.

Quelle est votre formation ? Votre parcours professionnel ?

J’ai fait des études de droit, avec une spécialisation en droit des affaires internationales, à l’université d’Aix-Marseille. Une année de césure à Londres m’a permis d’apprendre l’anglais et de découvrir cette métropole multiculturelle.

Expliquez-nous votre métier…

J’ai commencé ma carrière dans les secteurs de l’industrie et de l’ingénierie. J’ai ainsi développé un goût pour les projets complexes.

Aujourd’hui, je travaille au sein du service juridique du pôle Power & Mobility de VINCI Energies International & Systems. Tout comme les autres juristes de l’équipe, je suis amenée à travailler pour les activités de Mobility mais aussi pour celles de Secure (sécurisation de sites), d’Energies Renouvelables (éolienne et photovoltaïque) et de Power Plants (centrales hydrauliques). Rigueur et polyvalence sont les maîtres mots car il s’agit de grands projets et d’activités à risques. Un haut niveau d'exigence est attendu.

En tant que juriste, je participe à la vie du projet de A à Z :

  • Analyse de l’appel d’offres et du montage envisagé afin d’identifier les risques qu’ils comportent. Dans les marchés publics la marge de négociation contractuelle étant très limitée voire inexistante, mon travail consiste en une analyse du contrat client. La situation est différente pour les marchés privés pour lesquels je dois également étudier les marges de négociation contractuelle et être force de propositions.
  • Assistance à la négociation des contrats avec le client et les partenaires (co-traitant, fournisseur, sous-traitant) ;
  • Suivi de l'exécution du contrat notamment via la participation aux revues de projet (conseil dans la rédaction de courriers, de réclamations...)

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

J’aime sa polyvalence. Chez Mobility, le poste est intéressant car j’apprends sans cesse, je ne suis jamais dans la répétition. J’aime aussi mon métier car il me permet de suivre le monde des affaires et son évolution.

Avez-vous repéré des évolutions dans votre métier ces dernières années ?

Les conditions de marchés se sont durcies sur tous les plans : juridique, financier et technique.

Côté contrat, les clients transfèrent toujours plus de responsabilités aux entreprises via des engagements de performance, la participation au financement du projet et surtout le développement de contrat clé en mains (dans lesquels l’entreprise est quasiment responsable de tout).

Dans ce contexte, il faut redoubler de créativité et d’ingéniosité pour sauvegarder nos intérêts. Mon métier consiste donc tout d’abord à anticiper les risques puis à en assurer un suivi lors de l’exécution du projet.

Par ailleurs, deux réformes majeures en droit privé et en droit public des contrats ont été adoptées cette année. Concernant le droit privé, cela remet en cause des principes issus du code Napoléon !

S’approprier les textes de ces réformes mais aussi l’interprétation qui en sera faite par les tribunaux dans les prochaines années est un enjeu majeur pour toute la profession.