Alisée Soulié

Alisée Soulié

Jeune ingénieure en sûreté de fonctionnement (FMDS), Alisée Soulié a rejoint l’équipe Mobility en novembre 2015. Elle apprécie la polyvalence de son métier, rêve d’expatriation et nous raconte son intégration chez Mobility.

Quelle est votre formation ? Votre parcours professionnel ?

Je suis diplômée de l’ENSIAME, l’école d’ingénieurs de Valenciennes. Mes études m’ont donné l’occasion de réaliser un stage de 6 mois au Canada comme ingénieur produit chez Electrolux puis d’étudier un an en Erasmus en Espagne. J’en garde le goût des voyages et de l’expatriation.

Après mes études, j’ai travaillé comme ingénieure maintenance de fonctionnement en aéronautique chez un prestataire d’Airbus à Toulouse puis à Saint-Etienne.

Depuis quand travaillez-vous chez Mobility ?

Je travaille chez Mobility depuis 6 mois. J’avais envie de changer du secteur de l’aéronautique. Mes études ayant été davantage orientées sur l’énergie, je souhaitais y revenir.

En quoi consiste votre métier ?

En tant qu’ingénieur FMDS, je réalise des études de sécurité et fiabilité et je participe aux réponses aux appels d’offres. Je travaille actuellement sur le projet LRT au Qatar. Notre client demande un suivi très poussé en matière de FMDS, ce qui m’a amenée à effectuer plusieurs déplacements à Doha.

 

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

J’apprécie la polyvalence de ce poste. Travailler sur des projets variés permet d’aborder des problématiques techniques différentes. Et, même si je suis encadrée, je bénéficie d’une grande autonomie, ce qui est très appréciable pour une jeune ingénieure comme moi !

Six mois après votre arrivée, quel bilan faites-vous de votre intégration chez Mobility ?

J’ai été bien accueillie. Mobility organise une journée d’intégration pour les nouveaux arrivants, Welcome Day, qui permet faire connaissance et de repérer les différents acteurs. De manière générale, mes collègues et les chefs de projets sont réactifs et à l’écoute. Je me plais ici et à terme je suis attirée par un poste à l’étranger.

Et quand vous ne travaillez pas, que faites-vous ?

Beaucoup de sport ! Mes parents étaient professeurs de sport et moi-même j’ai failli me lancer dans une carrière de monitrice de voile. Je pratique la voile, le rugby, l’escalade et la randonnée.